Navigation – Plan du site
Actualités scientifiques

Ethnobotanique du domaine européen. Séminaire 2001

Musée-Conservatoire ethnologique de Haute-Provence
Danièle Musset et Pierre Lieutaghi

Texte intégral

1Le Prieuré de Salagon (Mane, 04), ethnopôle régional de Haute-Provence, musée conservatoire ethnologique, lieu d'étude et de documentation tourné vers les relations sociétés/nature, a mis en place depuis une quinzaine d'années plusieurs jardins consacrés à des thèmes majeurs de l'ethnobotanique et de l'ethnohistoire en rapport avec la flore.

2Le projet d'établir à Salagon un séminaire annuel axé sur l'ethnobotanique française prend enfin corps, grâce au soutien pour 2001 de la Mission du patrimoine ethnologique et du Conseil régional PACA. Sont donc prévues quatre journées d'étude (vendredi 30 mars 2001, vendredi 22 juin 2001, vendredi 28 septembre 2001 et vendredi 16 novembre 2001), dont deux sont complétées d'une sortie sur le terrain, illustrant les aspects naturalistes de la discipline (samedi 23 juin 2001 et samedi 29 septembre 2001). Ce séminaire est appelé à se prolonger sur les années à venir autour de problématiques qui seront précisées au cours de l'année 2001.

3La thématique centrale est l'ethnobotanique du domaine européen, avec une visée plus particulière sur le domaine méditerranéen. Le séminaire est ouvert à toute personne disposant déjà de bases en ethnologie et/ ou en botanique, ou motivée par un projet de recherche personnel, dans tous les cas impliquée par un investissement prioritaire dans les thématiques abordées au cours des journées.

4Les participants doivent s'inscrire à l'ensemble des journées d'étude, les deux sorties sur le terrain, le samedi, étant facultatives. Les frais d'hébergement éventuels sont à leur charge.

5Vendredi 30 mars 2001 : Histoire de la discipline. Questions d'épistémologie et de méthodologie

69h30 : Introduction générale (Annie-Hélène Dufour, maître de conférences à l'Université de Provence et Danielle Musset, ethnologue)

710h00 : L'ethnobotanique, « un carrefour des sciences naturelles et des sciences humaines » ? Faut-il être botaniste pour faire de l'ethnobotanique ? (Pierre Lieutaghi, ethnobotaniste)

811h00 : L'ethnobotanique au regard de l'ethnologie. Les champs de l'ethnobotanique aujourd'hui (Danielle Musset)

914h30 : Une histoire de l'ethnobotanique au Muséum national d'histoire naturelle : les structures, les idées (Bernadette Lizet, ethnologue, et Serge Bahuchet, ethnobiologiste)

1015h30 : La recherche des variétés locales de plantes cultivées : questions de méthode, à partir de quelques exemples en France (Philippe Marchenay, ethnobiologiste)

1116h30 : Discussion générale

12Vendredi 22 juin 2001 : L'ethnobotanique du domaine français et ouest-européen. Panorama de problématiques de recherches et de terrains.

13La situation actuelle des savoirs traditionnels relatifs au végétal en France. L'enquête de terrain est-elle encore possible ? souhaitable ? Comment la justifier ? (Pierre Lieutaghi)

14Les inventaires de savoirs et d'usages. Les usages du végétal, Morvan et Bourgogne (Capucine Crosnier, ethnologue). À propos d'une enquête sur les plantes en Luberon (Magali Amir, ethnobotaniste). L'ethnobotanique et l'ethnohistoire : convergence pour comprendre l'économie traditionnelle dans la haute montagne savoyarde (Brien Meilleur, anthropologue). Traiter le châtaignier-en-personne : pour revisiter Haudricourt (Lucie Dupré, ethnologue)

15Problématique de l'origine du savoir. Tradition écrite, tradition orale en Europe. Les sources (Pierre Lieutaghi)

16La question de l'identité vernaculaire et de l'identité savante : les noms populaires chez les botanistes français (Georges Métailié, ethnobiologiste, historien des sciences)

17Ce séminaire est complété par une sortie sur le terrain le samedi 23 juin, sous la conduite de Pierre Lieutaghi. Prévoir un pique-nique.

18Vendredi 28 septembre 2001 : L'ethnobotanique méditerranéenne

19Les contingences générales du milieu végétal méditerranéen (Benoît Garrone, botaniste)

20Les sources savantes (grecques, latines, arabes) et la tradition orale. Unité des milieux, ressemblances et divergences des savoirs.

21Quelques aspects des recherches contemporaines dans quelques pays méditerranéens. (Intervenants et communications à confirmer)

22Ce séminaire est complété par une sortie sur le terrain le samedi 29 septembre.

23Vendredi 16 novembre 2001 : La relation actuelle au monde végétal

24Les nouveaux usages de la cueillette

25Les fleurs dans les pratiques funéraires, du rameau toujours vert à la rose en plastique, une continuité ?

26Pierre Lieutaghi propose de faire une intervention sur le cyprès (avec une visite éventuelle du cimetière de Mane)

27La plantes dans les nouveaux recours de santé.

28La traduction du savoir savant du XXe siècle à travers les nouveaux livres de recettes et son influence sur la connaissance traditionnelle.

29L'enquête ethnopharmacologique comme source d'une nouvelle médecine végétale populaire. (Intervenants et communications à confirmer)

contacts :

Rachel RECKINGER, coorganisatrice du séminaire

tél : 00 33 (0)6 74 11 16 17

courriel : rachelreckinger@yahoo.com.

30Danièle MUSSET, Ethnologue, Directrice du Musée-Conservatoire de Salagon

31Pierre LIEUTAGHI, Ethnobotaniste, Responsable scientifique des jardins de Salagon

32Musée-Conservatoire de Salagon, 04300 Mane, France

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Danièle Musset et Pierre Lieutaghi, « Ethnobotanique du domaine européen. Séminaire 2001 », Ruralia [En ligne], 07 | 2000, mis en ligne le 01 janvier 2001, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://ruralia.revues.org/211

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page